Activer et transmettre les énergies

Vidéo

Soins énergétiques

Dans la vie de chacun il arrive un moment où des résistances se font sentir, nous sommes confrontés à des situations que nous avons du mal à gérer. Le malaise s’installe, et même la maladie. La plupart des maladies et/ou troubles se manifestent d’abord dans les corps énergétiques avant de prendre place dans notre corps physique.
Le but du soin est alors d’aider à rétablir l’équilibre entre ces différents corps que sont nos corps physiques, mental, émotionnel et éthérique.
Un soin énergétique, c’est une intervention qui vise à restaurer l’harmonie physique, émotionnelle, mentale et énergétique d’une personne.
Le guérisseur de lumière capte l’énergie de vie universelle (lumière) pour lui-même et la transmet à ceux ou celles qui en ont besoin pour se guérir. Il aide à réactiver les capacités d’auto-guérison des personnes, et la lumière fera elle-même le réajustement car elle est fondamentalement intelligente.
Il est possible que vous ressentiez de la chaleur, des picotements ou des vibrations, accompagné d’un bien-être. Des émotions peuvent faire surface et si c’est le cas ne les entravez pas, elles demandent à être évacuées de votre plan émotionnel. Laissez donc ces émotions vous quitter.
Les bienfaits d’un soin peuvent se poursuivre plusieurs jours après la séance.
S’offrir un soin c’est se permettre un moment de détente profond, c’est se prendre en main et savoir consciemment que l’on entre dans une démarche personnelle qui peut entraîner des changements.
Quels sont leurs effets ?
· Ils améliorent et accélèrent les effets du traitement en cours.
· Ils soulagent la douleur et le stress.
· Ils stimulent le système immunitaire.
· Ils libèrent les blocages de tout ordre.
Ré-harmonisation énergétique, magnétisme :

Il s’agit d’un soin subtil et puissant qui a pour objectif de pénétrer votre être, de rééquilibrer
et débloquer la circulation de l’énergie au sein de vos corps subtils et physique. Il agit sur les points spécifiques douloureux et sur l’équilibre physique, émotionnel, mental et spirituel. Ainsi, vos mauxsont apaisés ; votre vitalité, votre sérénité, votre ancrage accrus. Rééquilibré, votre corps se reconstruit.Vous ressentirez un mieux être rapidement.
Travail sur la libération des mémoires cellulaires :

Nos cellules emmagasinent des émotions, des formes-pensées depuis et avant la naissance ; elles cristallisent l’énergie et nous amènent à développer des barrières conscientes ou inconscientes qui entravent notre chemin, notre épanouissement et conduisent au déséquilibre puis à la maladie.
Ce travail permet d’éradiquer les schémas limitants dont nous n’avons plus besoin, nous permettant ainsi de créer l’espace nécessaire pour entrer dans une nouvelle dynamique de vie, plus proche des valeurs de notre âme.
Accompagnement du chemin de vie, développement personnel :

Avoir recours à la thérapie holistique, c’est entreprendre un chemin vers soi.
Il sera riche d’expériences qui vous reconnecteront à vos richesses intérieures et vos capacités d’auto-guérison dans le sens multi-dimensionnel.
Le travail énergétique est un travail de l’âme qui vise à atteindre un équilibre d’ordre physique, émotionnel, mental et spirituel.
Harmonisation des lieux :

Tout est énergie ! Et l’environnement dans lequel vous vivez ou travaillez peut subir un déséquilibre énergétique tout comme votre corps, générant ainsi des ondes nocives susceptibles de  polluer le lieu et les personnes qui y évoluent.

En savoir plus : http://reikibretagne.webnode.fr/soins-energetique/

Guérison

guerison

Le présent article ne vise nullement à détourner les gens des guérisseurs. Au contraire, le malade qui comprendra bien nos explications pourra même tirer un plus grand avantage de son passage dans leur sillage. En effet, nous avons-nous même recherché leurs traitements et nous en avons tiré un plus grand bénéfice qu’à fréquenter certains médecins et d’autres thérapeutes. Mais nous avons constaté que ces rencontres ne donnaient des résultats stables que si nous y mettions du nôtre, sans quoi tout était toujours à recommencer. Et y mettre du sien revient à adopter une attitude évolutive qui comble les besoins de ses trois dimensions d’être humain : le corps, l’âme et l’Esprit. Ainsi, par nos propos, nous comptons uniquement expliquer dans quel état d’esprit il faut se présenter aux guérisseurs pour éviter toute domination autant que toute sujétion ou dépendance. Dès le départ, ce qu’il importe de savoir, c’est que tout être peut se guérir lui-même, mais que personne ne peut guérir un autre, ce qui serait de la prétention. Le guérisseur n’est qu’un facilitateur. Il se présente comme une personne qui détient des connaissances ou un niveau vibratoire plus élevé que la moyenne parce que, s’aimant davantage que les autres, il jouit d’un plus grand afflux d’énergie vitale qu’eux. Dans son traitement, par contagion, pour ainsi dire, son champ magnétique se répand à l’intérieur de la personne malade qu’il traite, créant un espace pour qu’elle puisse s’aimer davantage. Dans cette démarche, chez le malade, l’espace contracté qui causait la maladie, s’ouvre, ce qui permet à la guérison de se produire.

Lors d’un traitement thérapeutique, dans sa fonction d’assistant, un être ne peut que servir de canal de l’énergie vitale qui émane de la Conscience cosmique ou de la Source suprême, ce que certains appellent agir comme facilitateur. C’est le patient qui se guérit luimême dans la mesure où il accepte de laisser librement circuler en lui cette force vitale susceptible d’accélérer ses propres mécanismes de restauration psychique ou de réparation corporelle. Dans toutes les techniques thérapeutiques couronnées de succès, l’auxiliaire de la guérison doit s’induire dans un état où il se trouve en contact avec la force de guérison et où il entre en accord avec l’Esprit cosmique. Il dit se brancher, ce qui se produit dans la mesure où il se détache du monde extérieur et de ses attentes de résultat pour glisser dans
un état second analogue au rêve éveillé. Il est d’autant plus efficace qu’il peut renoncer à son identité (réduire son ego) et à sa volition. C’est grâce à son extrême réceptivité psychique qu’il prouve qu’il n’est pas la cause de la guérison, mais l’instrument de la Force vitale du Cosmos.

Une seconde caractéristique universelle du guérisseur, c’est son sentiment d’unité avec le sujet qu’il traite, comme s’il se fondait d’une part avec son âme et, d’autre part, avec l’Âme universelle. Expérimentalement, son unification ressemble à la fusion d‘un sujet hypnotisé avec l’environnement une fois que le sujet a renoncé à sa propre structuration complexe personnelle. C’est raccordé à son patient par ce lien commun que le guérisseur mobilise et assiste le propre mécanisme de réparation personnel de celui qu’il aide. Plus qu’on le croit, cette technique implique de l’entraînement, de la pratique et de l’expérience. Mais, outre la bonne volonté et la compétence du guérisseur, il faut rappeler un autre critère des plus importants. Tout comme le guérisseur doit être réceptif à la Lumière cosmique, le sujet traité doit l’être autant. Le guérisseur sert d’amplificateur de la lumière, il n’est pas la lumière elle-même. En tant qu’amplificateur accordé aux vibrations, il n’ajuste ni ne change les vibrations, il les canalise, partageant ce qu’il reçoit avec le sujet avec lequel il est également accordé. Le guérisseur devient un maillon entre la Source divine et le sujet, bien qu’il ne soit pas le seul. En réalité, il est dans un état de résonance entre Dieu et le sujet et c’est par résonance qu’il induit un équilibre harmonieux chez un sujet réceptif. Si le sujet n’est pas ouvert à l’influence du guérisseur, par sa réceptivité à l’Harmonie cosmique, le processus inductif ne peut pas se poursuivre et se compléter en lui. La plus grande cause d’échec, dans la guérison spirituelle, c’est le manque de réceptivité du sujet. Mais le guérisseur psychique peut aussi créer des interférences, par exemple s’il est fatigué, malade, distrait, dispersé, tendu, émotionnellement perturbé, vaniteux ou condescendant, comme s’il n’est pas en affinité avec le sujet qu’il traite.

Connaissant les principes cosmiques et les ayant longuement expérimenté, un guérisseur peut donner des traitements à distance, notamment dans un cas d’urgence ou de détresse. Mais, alors, il n’opère aucun miracle. Plutôt, il agit en accord avec les lois naturelles et les principes cosmiques. En pareil cas, au-delà du temps et de l’espace, il recourt à une visualisation scientifiquement projetée au niveau psychique. Mais cette intervention doit satisfaire à la loi de compensation cosmique, sans quoi aucun soulagement physique ou mental ne peut se produire. Pendant l’opération à distance, le sujet traité doit se mettre dans un état de méditation réceptive une quinzaine de minutes. Par son traitement à distance, le guérisseur peut alors affecter le champ électromagnétique du sujet traité, aidant la Force cosmique à restaurer en lui l’équilibre. Ce traitement provoque une action évolutive éveillant de nouveaux potentiels, autant chez le guérisseur que chez le sujet traité.

Ainsi, pour tous ceux qui cherchent sincèrement le sens de la vie et qui savent se mettre en accord avec la Source cosmique, le traitement spirituel peut combler toutes leurs espérances. L’idéal reste d’apprendre à se donner soi-même de tels traitements puisque chacun détient toutes les potentialités qu’un autre peut avoir activées et qu’il peut lui démontrer.

Comment être guerisseur

guerisseur

C’est si simple : en préservant cette clarté d’intention, des miracles peuvent et doivent arriver.

C’est Sananda. Salutations à tous ceux qui pourraient lire ces mots.

Le sujet d’aujourd’hui est la guérison. Vous savez tous combien ceci est important mais permettez-moi d’approfondir ce sujet. La guérison permet au guérisseur d’entrer en contact avec la puissante Lumière de la Source. Cette Lumière est alors transmise à travers le guérisseur au patient. De cette manière, à la fois le guérisseur et le patient sont travaillés à l’unisson. Je sais que certains d’entre vous ont expérimenté ce phénomène mais d’autres non.

Laissez-moi vous expliquer le processus. C’est par l’intention du guérisseur que ce processus est entamé, est lancé. Le guérisseur doit bien sûr créer le contact initial. C’est dans ce contact initial que les choses, parfois, tournent mal. Le guérisseur doit avoir une claire idée de ce qu’il/elle veut faire, c’est-à-dire guérir le patient. Ceci peut, à première vue, vous sembler ridicule. « Bien sûr, » vous dîtes, « le guérisseur veut guérir le patient. » Mais si souvent, le guérisseur pense, « Et si les choses se passaient mal ? Et si je faisais quelque chose de travers ? » Vous voyez comment on peut saboter tout le processus ?

Le guérisseur doit être clair. Clair dans le sens d’avoir une intention fortement concentrée sur la guérison. C’est la chose importante. En préservant cette clarté d’intention, des miracles peuvent et doivent arriver. C’est si simple. Il n’est pas nécessaire que les problèmes psychologiques propres au guérisseur soient guéris. La guérison du patient peut se mettre en place malgré ces négativités apparentes. Voyez-vous, la psychologie du guérisseur est simplement court-circuitée dans le processus de guérison. Souvent le guérisseur peut avoir besoin de pratiquer sur lui/elle-même d’abord avant de tenter de le faire sur quiconque. Cela peut être un long processus. Mais ici l’idée est, pour le guérisseur, de se mettre en contact avec cette Lumière de la Source, guérissante. Oui, commencer par s’aimer soi-même est une très bonne idée, cependant cette découverte peut demander de parcourir une longue route. Cela semble une leçon très difficile pour beaucoup et ce n’est pas nécessaire pour que la guérison se déclenche entre le guérisseur et le patient. Comme je l’ai dit précédemment, la psychologie du guérisseur est court-circuitée dans la guérison.

Donc, le guérisseur prend contact avec la Lumière de la Source, puis, très important, est capable de sentir la Lumière alors qu’elle entre en lui/elle. Ces choses ne sont pas difficiles. Par son intention, le guérisseur peut les faciliter grandement. Alors c’est une question de foi dans le processus. Vraiment, une fois que le premier contact est fait avec l’intention juste ; le guérisseur est garanti d’obtenir des résultats. Maintenant, bien sûr, les résultats varieront d’un patient à l’autre, comme nous le savons tous. Mais si le guérisseur peut juste faire le premier pas vers la Lumière, tout est alors possible.

« Qu’en est-il d’une technique que le guérisseur potentiel pourrait utiliser pour contacter la Lumière de la Source ? »

Oui, si vous aimeriez une technique, je peux vous en fournir une : d’abord le guérisseur potentiel se prépare en émettant une idée comme celle-ci : « S’il Te plaît, fais de moi un guérisseur. Je désire guérir et être au service de l’humanité. » Cela activera aisément les chemins spirituels nécessaires à la Lumière de la Source. Le guérisseur peut le faire pendant plusieurs jours jusqu’à ce qu’il/elle se sente à l’aise à l’idée d’avoir un premier contact avec la Lumière. Le guérisseur a simplement besoin d’être confortable, de se mettre dans un état méditatif léger et de faire appel à la Lumière de la Source. Permettez à la Lumière de venir à vous comme elle le voudra, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise manière. Permettez à la Lumière de vous emplir et ressentez comme elle coule à travers vous. C’est la même sensation que vous utiliserez quand, plus tard, vous serez en train de soigner quelqu’un.

Si le guérisseur a des guides avec lesquels il/elle travaille, alors, qu’il fasse donc appel à eux pour être aidé. Faites appel à moi ou à Marie pour de l’aide. Cela, cependant n’est pas vraiment nécessaire car la Lumière de la Source est si aimante ; ayant sa propre intention de guérir. Voyez, la Lumière de la Source cherchera ceux qui font appel à elle.. Cette Lumière veut guérir et vous lui prêtez assistance en offrant votre corps et esprit dans ce processus de guérison.

Puis, quand le guérisseur commence avec un patient, il ou elle a seulement besoin d’avoir recours à la Lumière. La Lumière sait quoi faire dans toute circonstance. Le guérisseur n’a pas besoin de connaître les problèmes du patient en détail pour les aider. La Lumière fera juste les ajustements nécessaires. Le guérisseur peut ressentir des impulsions à faire différentes choses comme de placer ses mains sur un endroit particulier mais il n’y a aucune nécessité de se préoccuper des mécanismes du processus. Les modalités particulières qu’un guérisseur utilise, que ce soit du Reiki ou toute autre technique de soin par le toucher, importe peu ; la Lumière veut seulement guérir et le fera par tout mécanisme possible. De ce fait, une fois que la Lumière est entrée dans le processus de guérison, le guérisseur peut juste se détacher et jouir de ce moment spécial.

Je pourrais aussi ajouter : le guérisseur trouvera beaucoup de bénéfices à être un canal pour la Lumière. Bien sûr, le guérisseur expérimentera beaucoup de guérisons et verra aussi d’autres choses s’arranger dans sa propre vie. Un autre bénéfice à être guérisseur est d’accélérer considérablement le processus de croissance spirituelle et, dans certains cas, de réduire le nombre de vies nécessaires. Bien sûr, nombre de guérisseurs aujourd’hui sont dans leur dernière vie et d’autres en ont encore juste une ou deux à vivre, mais pour ceux qui sont nouveaux dans la guérison, les bénéfices peuvent être tout à fait considérables. Soigner peut être le chemin le plus admirable vers la Lumière.

J’espère que nous avons encouragé beaucoup d’entre vous à rejoindre les rangs des guérisseurs. Ceux qui ont des questions peuvent certainement les adresser à ce canal ou à moi, Sananda, dans le monde de l’esprit. Vos questions trouveront leur réponse.

La pratique

De façon générale, un traitement de Reiki se déroule comme suit. L’intervenant demandera à son patient, qui demeure vêtu, de s’étendre sur une table de massage, d’abord sur le dos, puis sur le ventre. Ayant recours à une douzaine de positions différentes des mains, il les place d’abord avec douceur sur la tête du patient pendant 2 à 5 minutes, pour les déplacer ensuite sur le torse, puis sur le dos. Quand il y a contact, la pression des mains du thérapeute est toujours très légère. Beaucoup de patients signalent que l’impression ressentie au moment de l’application des mains pourrait être comparable à la sensation que causerait la présence d’une bouillotte d’eau chaude.

Une séance typique dure de 45 à 75 minutes, quoiqu’on puisse intervenir occasionnellement sur une période plus courte. On dit que le traitement peut également se faire à distance, l’intervenant procédant en visualisant son patient, et ce dernier se plaçant lui-même en état de réceptivité.

Au cours de la séance, le patient atteint généralement un état de grande détente. À l’issue du traitement, il pourra s’être senti emporté dans un sommeil profond ou, au contraire, avoir expérimenté des sensations inhabituelles comme des impressions visuelles colorées ou l’évocation de vies passées. On estime que, pour les maladies chroniques, il faut au moins 4 séances complètes pour ressentir les bienfaits du Reiki.

Nulle part dans le monde le Reiki n’est une profession réglementée. Diverses organisations ont tenté de structurer davantage la formation, mais sans grand succès. Il est donc difficile, comme client, de savoir à qui l’on a affaire. On doit se fier au bouche à oreille et à l’exercice de son jugement personnel lorsque l’on rencontre un praticien. Ne pas hésiter à lui demander des références, à quelle tradition il s’associe, quelle est son expérience clinique, combien de temps a duré sa formation. Il faut se méfier s’il promet la lune ou s’il dénigre les autres approches, qu’elles soient classiques ou alternatives.

Quelques organisations maintiennent des registres des personnes initiées, des praticiens et des enseignants de Reiki. Signalons notamment l’International Association of Reiki Professionals et la Canadian Reiki Association (voir les Sites d’intérêt). Toutefois, comme il n’existe aucune réglementation officielle permettant d’encadrer une quelconque certification, l’existence de tels registres n’a qu’une valeur relative. Ils permettent cependant de savoir qui, dans une région donnée, pratique ou enseigne le Reiki.

Reiki et animaux

 reiki cheval
Le Reiki pour les animaux est avant tout un cadeau d’amour que nous leur faisons en leur prodiguant un soin énergétique, afin de leur transmettre l’Énergie Vitale dont ils ont besoin pour régler le dysfonctionnement qui les affecte.

Le Reiki comporte de nombreux avantages qui en font une thérapie holistique idéale, complémentaire, pour les animaux. Tout d’abord, il est doux, indolore, naturel, non invasif, véritablement anti-stress et est d’une application aisée pour le praticien.

Intuitivement, les animaux ont une réponse sensorielle naturelle à un soin énergétique Reiki, car comme approche thérapeutique il est à la fois subtil et très puissant. Lors d’un soin, l’Énergie Vitale est canalisée par les mains du praticien directement dans le champ énergétique de l’animal, lui permettant de retrouver pleinement son potentiel de santé en pratiquant une véritable auto-guérison.
Le Reiki permet d’équilibrer les circuits énergétiques et métaboliques du corps, libérant et harmonisant la sphère psycho-affective. On observe un relâchement des tensions neuro-musculaires et un apaisement des douleurs de tout type. Vitalité physique accrue et revitalisation organique de l’organisme sont quelques-uns des effets obtenus lors d’une séance de Reiki.

Le Reiki est parfaitement adapté pour traiter différents types d’animaux tels que des chiens, des chats, chevaux, petits animaux, animaux de ferme, oiseaux…Les animaux et l’approche du Reiki

Pour pratiquer le Reiki sur des animaux, il est important que le praticien respecte certains principes.

Demander la permission
Même si généralement les animaux apprécient de recevoir un soin Reiki, le praticien doit toujours demander la permission à l’animal.
La communication intuitive permet d’entrer en communication avec la Conscience Innée de l’animal. En se plaçant dans l’intention et l’amour, il faut simplement lui expliquer pourquoi nous souhaitons lui prodiguer un soin et lui demander son accord. Le soin ne pourra être opérant que s’il accepte de le recevoir.
Cet accord sera demandé en début de session.

En fait, c’est une permission d’entrer dans leur « espace personnel », que ce soit simplement pour un balayage du corps ou pour un soin complet. Généralement, les animaux sont toujours prêts à recevoir ce type d’aide et de guérison.

L’animal doit pouvoir décider
Il est important de ne pas ce lancer trop vite dans le contact avec l’animal. Permettez toujours à l’animal d’être celui qui décide du moment où les soins peuvent commencer.
Toujours laisser la possibilité à l’animal de bouger librement dans son espace personnel pendant le traitement. Durant le soin, il est important de toujours prêter attention à ce que l’animal puisse nous indiquer par son comportement, ce qu’il désire quand au déroulement du soin.
Pourquoi le Reiki à nos animaux ?
reiki
La vie dans laquelle nous évoluons actuellement, eux et nous, est très éloignée des conditions idéales permettant nos épanouissements réciproques.
reiki
Les espaces, les temps et les conditions de vie que nous leur octroyons sont souvent bien inférieurs à leurs besoins minimums d’intimité, d’exercice, d’aventure ou de liberté.
reiki
La nourriture que nous leur donnons est saturée de diverses substances que nous-même, ne consommerions pas, en les considérant souvent – à juste titre – impropres à la consommation. Et tout comme pour les humains, ces aliments, souvent de très médiocre qualité, ont par accumulation des effets néfastes sur leur santé physique.
reiki
L’environnement sonore dans lequel nous les faisons vivre les agresse de par les sons de hautes ou basses fréquences, composés artificiellement.
reiki
Tout ceci sans oublier l’intrusion que nous faisons dans leur équilibre corporel (castration, contraception, taille des griffes, des oreilles, de la queue, mutilations des sabots, dégriffage, etc.) ou dans leur équilibre émotionnel en les laissant trop souvent seuls et dépourvus de compagnons de leur espèce.
reiki
Le stress ainsi généré réduit de beaucoup leur espérance de vie et en affecte fortement la qualité.
reiki
Et pourtant, nos compagnons animaux ne sont pas avares de leur tendresse et de leur amour à notre égard. Lorsqu’ils s’approchent de nous et viennent nous faire des câlins lorsque nous ne sommes pas bien, émotionnellement ou physiquement, ne pensez-vous pas qu’eux aussi, ils nous prodiguent un soin à ce moment-là ?
reiki
Aussi, pour toutes ces raisons, ils méritent que nous prenions soin d’eux en leur apportant un complément de l’Énergie Vitale dont, comme nous, ils ont besoin pour vivre.
reiki
Rappelons que toute maladie provient avant tout d’un déséquilibre énergétique et que ce déséquilibre est généralement la résultante d’un stress émotionnel mal géré.
reiki
La nature même de l’Énergie Vitale transmise à l’animal lors d’un soin Reiki, va lui permettre d’harmoniser son équilibre énergétique à tous niveaux : physique, émotionnel, mental et spirituel.

Qu’apporte le Reiki ?
reiki
Le Reiki peut aider les animaux à bien des égards. Avec les animaux sains, le Reiki peut les aider à rester en santé, à tous niveaux. Il peut aider l’animal à guérir ses maladies psychiques et physiques, en agissant sur les plans physique, émotionnel, mental et spirituel. C’est un outil puissant pour la guérison émotionnelle, suite à un abus, une négligence, une peur ou des questions de confiance. Pour les animaux nerveux, le Reiki induit une relaxation profonde et une réduction du stress. Au fil du temps, il peut réduire la tendance à la nervosité.
reiki
Nos animaux de compagnie sont généralement très ouverts au flux énergétique du Reiki et, apprécient beaucoup de bénéficier d’un traitement dont ils sauront profiter pleinement. Ils reconnaissent instinctivement son pouvoir de guérison qui va les aider.
reiki
Le Reiki convient à tous les animaux, qu’ils soient ou non domestiqués, petits ou gros, et les résultats obtenus avec eux, le sont généralement dans un court laps de temps.
reiki
Le Reiki peut favoriser l’accélération de la guérison après une chirurgie ou une maladie. Il complète merveilleusement bien les thérapies conventionnelles et alternatives en renforçant leur action et en réduisant les effets secondaires. Un soin énergétique Reiki complète efficacement un traitement vétérinaire, mais ne le remplace pas.
reiki
Voici quelques exemples de ce que le Reiki peut pour votre animal :
– réduire l’anxiété et le stress,
– favoriser la relaxation, le contentement, et un sentiment
général de bien-être,
– accélérer le rétablissement post-opératoire,
– aider à soulager la douleur et l’inconfort,
– soulager les symptômes de la maladie et les effets
secondaires des médicaments et traitements,
– aider à calmer les animaux agressifs ou craintifs,
– améliorer les problèmes émotionnels et
comportementaux.
reiki
Pour un animal en fin de vie, le Reiki apporte un soutien de compassion qui peut lui rendre la transition plus paisible.

Avec les chevaux
reiki
Relaxation et décontraction sont des mots peu utilisés en équitation. Généralement, on parle plus de chevaux « speeds », « chauds », que de montures « zen »…
Pourquoi ?
Et bien parce que l’on ne se préoccupe que très peu des angoisses de l’animal, qui peut être stressé par de multiples facteurs.
reiki
L’extrême sensibilité des chevaux les rend particulièrement réceptifs aux soins énergétiques. Comme chez l’humain, les problèmes comportementaux et l’essentiel des pathologies (problèmes digestifs, ulcères, tics, baisse de forme, etc.) sont liés au stress et aux émotions.
reiki
Certains événements tels que le bruit, les transports, les compétitions, l’agitation environnante, l’entraînement, sont des éléments déclencheurs de stress contre lequel ils ont de la difficulté à lutter. Le Reiki en les aidant à décompresser, va leur redonner confiance et ils seront moins anxieux, pour appréhender avec plus de sérénité les situations les plus perturbantes.
reiki
Le stress d’une monture va généralement de pair avec les angoisses de son cavalier. En traitant les deux, le Reiki permettra de créer un rapport nouveau en instaurant une confiance accrue entre l’homme et l’animal.
reiki
Le Reiki est bénéfique pour tous les chevaux : ceux qui souffrent, ceux qui sont anxieux, peureux, agressifs, qui voyagent mal, manquent de vitalité pour les compétitions, les débourrages, les problèmes musculaires… en complément avec les soins vétérinaires… mais également pour ceux qui vont bien.
reiki
Les chevaux adorent recevoir un soin énergétique ; c’est un magnifique cadeau à leur faire, qui renforcera encore leur confiance en l’humain et la compréhension qu’ils en ont.

Séance de Reiki pour les animaux
reiki
Pour les « gros » animaux (chevaux, bovins…) le soin sera préférablement donné dans le lieu de vie de l’animal, si possible. Il s’y sentira plus en confiance, se détendra mieux et recevra plus volontiers le soin (maison des Maîtres, grange, écurie, pré…). Quand à nos « petits » animaux de compagnie (chats, chiens…), ils accceptent plus volontier de suivre leur Maître pour venir en consultation.
reiki
Plus généralement, les traitements et leurs applications seront adaptés au cas par cas, en suivant les indications données par l’animal, au travers de son comportement.
reiki
En plaçant doucement ses mains sur l’animal le praticien de Reiki n’agit pas sur lui, mais sans attente et dans le respect de l’être sur qui il a posé ses mains, il se contente de canaliser l’Énergie Vitale qui permettra à l’animal dans le besoin, de recouvrer sa vitalité, sa santé.
reiki
De même qu’avec les humains, l’animal conserve un degré élevé de contrôle sur son propre processus de guérison, afin de rester un partenaire actif dans ce processus. Exempt de nos notions de bienséance, d’a priori ou de principes, les animaux reçoivent l’énergie avec une très grande ouverture et, coupent eux-mêmes le lien d’échange avec le praticien, lorsqu’ils estiment que la séance leur a suffisamment apporté.
reiki
Un soin Reiki est particulièrement efficace sur les animaux nerveux. Un animal trop effrayé pour être touché par le praticien au début du soin, accepte facilement le contact au bout de quelques minutes.

Déroulement d’une session de Reiki pour les animaux
reiki
Il y a deux façons d’offrir un soin énergétique Reiki à un animal :
1- soin physique, en personne
Par une imposition des mains sur ou juste au-dessus du corps de l’animal, l’énergie est transmise pour l’aider à régler le problème qui le perturbe. Ceci, que ce soit pour une guérison physique, émotionnelle, mentale ou spirituelle.
reiki
2- soin à distance
Si une session en personne n’est pas possible, en raison de l’inaccessibilité à l’animal, ou autre, un soin à distance sera pratiqué. Dans ce cas, une photo de l’animal aidera au bon déroulement du soin.
reiki
Communication intuitive
Même si un soin énergétique Reiki peut aider un animal, tout comme l’humain il peut l’accepter ou le refuser ; il en a le choix. Aussi, grâce à la communication intuitive, il est possible d’entrer en communication avec son Soi profond, sa Conscience Innée, sa Conscience Supérieure… et en lui expliquant pourquoi nous avons l’intention de lui prodiguer un soin, que ce soit en personne ou à distance, lui demander son accord. Le soin ne pourra être opérant que s’il accepte de le recevoir.
Cet accord sera demandé en début de session.
En fait, c’est une permission d’entrer dans leur « espace personnel », que ce soit simplement pour un balayage du corps ou pour un soin. Généralement, les animaux sont toujours prêts à recevoir ce type d’aide et de guérison.

Traitements à distance
reiki
Le soin à distance est très efficace et dans certains cas, peut être préférable aux traitements sur place.
reiki
Des animaux peuvent vivre trop loin pour des traitements sur place, d’autres peuvent être extrêmement craintifs des étrangers, vieux et fragiles, ou proche de la mort et peuvent pouvoir mieux se détendre en recevant un soin Reiki à distance. Également, pour des maîtres avec une vie très occupée, les soins à distance sont une alternative prisée.

reikichat-tigre_

Le Reiki à distance offre les mêmes avantages que Reiki sur la place : guérison physique, émotive, mentale et spirituelle.
reiki
Par exemple, un traitement à distance de Reiki peut apporter de l’aide pour des douleurs résultantes de différentes maladies et traumatismes, pour la guérison accélérée suite d’une chirurgie, pour une guérison émotive, pour prévention de maladie ou la guérison accélérée d’une maladie, et peut considérablement soulager la transition au décès de votre animal.
reiki
Un soin Reiki à distance peut être également particulièrement utile dans les situations douloureuses générées par le décès d’un animal, pour les humains proches de lui : Maîtres, leurs familles…
reiki
Un traitement éloigné peut également être envoyé pour guérir un événement traumatique chez votre animal déjà parti dans l’au-delà.
reiki
Après un traitement à distance, les résultats sont habituellement constatés dans les 24-48 heures suivantes. Bien que quelques conditions puissent exiger des traitements réguliers pour compléter le processus curatif, les variations spectaculaires dans la guérison se produisent souvent presque immédiatement.

Fréquence de traitements suggérée
reiki
Bien que parfois la guérison puisse être obtenue en un ou deux traitements, il sera généralement nécessaire d’effectuer au minimum quatre séances de soin.

Le Reiki à lui seul est un système curatif puissant, mais c’est également un complément merveilleux à d’autres thérapies comme l’homéopathie et les Fleurs de Bach qui peuvent aider l’animal à récupérer.

Idées reçues d’un soin Reiki sur un animal
reiki
Idée reçue#1 :
En donnant le traitement de Reiki à un animal, le praticien manipule l’énergie traversant l’animal.
Les praticiens ne se considèrent pas comme des vétérinaires et n’essayent pas de diagnostiquer le problème de santé.
De plus, les personnes qui donnent des soins Reiki ne sont pas des « guérisseurs » mais plutôt, des « praticiens » ; c’est une distinction importante.
Les praticiens demandent d’abord la permission de l’animal, en lui demandant s’il ou elle voudrait participer à une session de Reiki. Après son accord, ils sont prêts à faciliter la transmission de l’Énergie Vitale pour le plus grand bien de l’animal, car à ce moment-là il est ouvert à recevoir l’Énergie qui va l’aider à obtenir la guérison. Dans ce processus, le praticien, sert seulement de canal, de facilitateur à la transmission de l’énergie.
reiki
Un chaton et un jeune chien sont guéris pour des soins en reiki et en homéopathie prodigués par le thérapeute Marc Bleuze du Québec.
Ainsi que nous venons de le voir, les praticiens ne diagnostiquent pas, mais ils n’en ont pas besoin car l’énergie qu’ils canalisent : l’Énergie Vitale, qui est l’aliment nécessaire à la vie de tout être, contient tout ce que l’animal a besoin pour se reconstruire, pour corriger les dysfonctionnements qu’il subit. L’Énergie Vitale agit sur tous les plans de conscience, ou tous niveaux : physique, émotionnel, mental et spirituel.
Chez un animal malade, la maladie est considérée comme étant la résultante d’un déséquilibre énergétique. En plaçant son intention, puis en se positionnant dans un espace méditatif de Reiki, le praticien crée simplement une possibilité de « rééquilibrage », dans laquelle l’animal alors choisit ou ne choisit pas de participer.

Idée reçue #2 :
Les sessions ne devraient pas durer plus de 20 minutes, comme si elles pouvaient épuiser l’animal ou lui causer du mal, des vomissements ou autre.
L’animal est toujours responsable de la durée du traitement, et indiquera au praticien quand le soin est fini en s’écartant et en redevenant actif après un état de repos.
Pour la plupart des animaux, la durée d’un soin se situe en moyenne entre 30 et 60 minutes. Il n’y a aucun risque d’épuiser l’animal, puisqu’il s’agit d’un apport d’énergie.

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et que vous citiez la source : http://www.energie-sante.net

Après une initiation

papillon_changement

Une période de 21 jours

Chaque initiation est suivie d’une période d’intégration qui peut varier largement de quelques jours à plusieurs mois. Cette phase est également évoquée par de nombreuses personne sous le nom de « période de guérison ». Fréquemment, les mouvements constatés s’étendent sur une durée moyenne de 21 jours.
En plus d’une épuration et d’un profond nettoyage, une initiation rétablit l’équilibre énergétique de la personne dans sa globalité. Elle déclenche ainsi la rupture des nombreux barrages intérieurs responsables de nos accumulations et de nos vides. Alors dans ce premier temps, les vagues déferlent pour rétablir cet équilibre stable et naturel auquel nous aspirons tous.

 Action de chaque degré

Le premier degré agit plus facilement sur les plans physique et émotionnel. Le deuxième degré travaille sur le plan spirituel, nous confrontant à nos habitudes dysharmonieuses, à nos schémas de pensée et à notre conception rigide de l’existence. Le troisième degré agit sur l’aspect le plus élevé de nous, ce que nous pouvons appeler l’âme, nous amenant à nous aligner sur nos aspirations existentielles.

 Symptômes courants

Cette période d’intégration est accompagnée souvent de perceptions aussi diverses et variées que les effets secondaires d’un médicament. Les plus courantes sont un échauffement, des picotements, fourmillements dans les mains, les bras, la tête ou autres parties du corps, ainsi que des réactions cutanées soudaines. Une pression ou un mal de tête peut survenir également.

Au delà des symptômes purement physiques, le Reiki peut déclencher par exemple des fluctuations d’humeur ou de moral, des états de grâce ou d’inconfort, de joie, de paix intense ou de tristesse, de vitalité ou de fatigue, des modifications des cycles de sommeil, des habitudes alimentaires et des perceptions au sens large… La liste est non exhaustive, car vous l’aurez compris, aucune règle absolue ne prévaut puisque chaque être humain est unique.

 Accompagner le mouvement

Afin de favoriser ce travail d’intégration post-initiatique, je vous suggère d’être à l’écoute profonde de vos besoins et d’y répondre au mieux que vous puissiez. Ne forcez pas les changements, ils doivent toujours venir de l’intérieur. Faites donc table rase de vos nombreuses habitudes, reconsidérez-les une à une, mais n’imposez rien. Évitez toutes les habitudes et comportements destinés à vous fuir ou à vous disperser. Favorisez une vie saine et évitez tout abus. Soyez doux et attentionné envers vous-même, écoutez-vous et cessez de vous juger.
n plus d’un auto-traitement quotidien durant les 21 jours suivant l’initiation, je vous invite à déposer, autant que possible, vos mains aux endroits de votre corps manifestant des tensions. Soyez également attentifs aux rêves récurrents ou marquants, ainsi qu’aux nombreux signes de la vie ( rencontres, synchronicités et coïncidences qui n’en sont pas… ).

Alimentation

Si vous souffrez de troubles alimentaires, reconsidérez la nature de vos apports en viandes et produits laitiers, qui sont souvent à l’origine de nombreuses perturbations. Il est vrai que l’être humain est le seul mammifère à consommer du lait à l’âge adulte qui de plus provient d’une autre espèce animale. Favorisez une nourriture saine et vivante en évitant de cuisiner au four crématoire pour aliments ( je pense là au four micro-ondes ).
Testez et observez subtilement les réactions de votre organisme, sans tomber dans la privation. Il est possible que vos goûts changent, que de nouvelles envies émergent alors que d’anciennes disparaissent. N’étiquetez pas vos comportements en quête d’un idéal en vous imposant le végétarisme ou le végétalisme. Soyez simplement à l’écoute de votre corps et comblez ses besoins sans excès ou privation.

 Enracinement et connexion

Favorisez autant que possible le contact avec la nature, la forêt, les arbres, l’eau, la terre. Il est important de maintenir un bon enracinement, un bon ancrage à la terre afin de garantir la stabilité. Il ne suffit pas d’être connecté au spirituel pour que l’énergie circule, mais il faut également avoir les pieds sur terre. Par définition, tout ce qui circule doit être connecté à deux pôles. Une ampoule électrique ne s’allume que si elle est connectée aux pôles plus et moins de la pile. Quand l’eau coule, il faut impérativement qu’elle s’écoule. Si vous ouvrez le robinet, il faut que l’eau puisse s’évacuer sans quoi le lavabo déborde. Tout ce qui vient, s’en va. C’est la loi universelle du mouvement.
Il en est de même pour l’énergie qui circule en vous. Vous êtes, tel l’arbre qui plonge ses racines terrestres dans le sol et ses racines célestes vers le ciel. L’arbre ne peut survivre sans ces deux connexions. A cette image, nourrissez votre verticalité ciel-terre et percevez la vie, l’énergie qui coule en vous. Vous êtes un canal. Soyez connecté et votre lumière intérieure brillera pleinement. Vous serez ce phare, qui par sa stabilité amène les nombreux bateaux environnants à bon port.

 Prendre soin de soi

Cette phase d’intégration est également une période d’apprivoisement de ce nouvel équilibre qui s’installe subtilement en vous. Accordez-vous donc ce temps pour vous, il n’y a rien d’égoïste à cela. L’initiation au Reiki est un cadeau largement mérité que vous vous offrez. Prenez soin de vous et ainsi vous prendrez soin de l’univers.

 Le changement vient de l’intérieur

Le Reiki, si nous l’accueillons dans l’ouverture, a cette faculté de nous placer face à tout ce que nous fuyons au quotidien, nous amenant ainsi à mettre de l’ordre dans nos vies, bien sûr toujours dans le respect de l’être que nous sommes. « Faire le ménage » finit immanquablement par nous alléger, même si le chemin emprunté peut être sinueux et parfois inconfortable.

Rien ni personne ne va jamais vous dire ce que vous devez faire ou changer. L’appel vient toujours de l’intérieur, de l’écoute de nos aspirations profondes qui peuvent alors émerger. Les eaux calmes laissent apparaître le fond de l’océan.

Intensifier l’énergie

energie-main-1                                                                                                                                                                                                        L’intensification de l’énergie

il existe quelques techniques très efficaces d’intensification des forces

Le toucher « homéopathique » :

Presque sans toucher, massez très doucement les zones que vous souhaitez traiter pendant environ 20 secondes à 2 minutes. Puis posez vos mains comme d’habitude. Selon la Règle d’Arndt Schulze (provenant du domaine de la bio-cybernétique), des pulsions légères stimulent les activités tandis que, lorsqu’elles sont fortes, elles les inhibent. Les pulsions légères prodiguées par le massage, expliqué auparavant, dirigent l’attention de la conscience corporelle vers les zones adéquates et intensifient les capacités de perception du corps. Dans le même temps, la réceptivité croft. Avec ce type de préparation préalable, le Reiki est absorbé à un niveau bien supérieur.

Massage de l’aura :

Maintenez calmement vos mains à une distance de deux ou trois doigts au-dessus de la zone à traiter pendant environ 20 secondes et entrer en résonance. Puis laissez les mains se déplacer doucement au-dessus du corps. Assurez-vous que les paumes de main sont toujours tournées vers le corps de la personne traitée. Après 20 secondes, maintenez de nouveau les mains au-dessus du corps pendant 20 secondes et entrer en résonance. Répétez cet exercice plusieurs fois, puis traitez la position de manière habituelle. En décontractant l’aura, les possibilités pour l’énergie de couler vers le corps sont améliorées car le Reiki nettoie l’aura. En plus, l’attention de la conscience corporelle est dirigée vers le bon endroit grâce aux pulsions provenant du massage de l’aura. Alors, la réceptivité augmente encore plus. Quel que soit l’endroit où se porte l’attention, l’énergie coulera plus librement dans cette direction.

Souffler sur la zone :

Tenez vos mains, l’une face à l’autre, séparées d’une distance de la largeur d’environ deux mains. Pendant quelques secondes, maintenez-les à une distance de 20 à 30 cm devant votre bouche. Puis soufflez légèrement plusieurs fois entre vos mains dans la direction de la zone du corps à traiter. De cette façon, le Reiki atteindra plus facilement le système interne d’énergie du corps grâce au Ki de la respiration, augmentant sa réceptivité. Après avoir soufflé, appliquez le traitement habituel.

Chanter des voyelles :

Pendant le traitement, chantez les voyelles A, E, I, O, U et la lettre M. Ce chant stimule les chakras et l’aura, et leur niveau de vibration augmente doucement. Plus la vibration d’un être sera haute, plus grande sera la volonté de son organisme d’absorber le Reiki.

Se frotter les mains :

Peu de temps avant le traitement, tapez légèrement vos paumes de main l’une contre l’autre et frottez-les intensément pendant un moment. Ces gestes stimulent les chakras des mains, par lesquels le Reiki est transmis, dans le but d’augmenter l’activité.

Huile pour bébé :

Frottez vos mains avec quelques gouttes d’huile pour bébé. Pendant le traitement, faites attention aux vêtements et traitez dans l’aura, si cela est possible ! Je ne peux pas expliquer pourquoi cette technique fonctionne si bien, mais elle est très connue de ceux qui pratiquent la guérison par la foi et donne de bons résultats.

Conseil : Ces six techniques peuvent bien entendu être combinées les unes avec les autres

Comment être guérisseur

C’est si simple : en préservant cette clarté d’intention, des miracles peuvent et doivent arriver.

C’est Sananda. Salutations à tous ceux qui pourraient lire ces mots.

Le sujet d’aujourd’hui est la guérison. Vous savez tous combien ceci est important mais permettez-moi d’approfondir ce sujet. La guérison permet au guérisseur d’entrer en contact avec la puissante Lumière de la Source. Cette Lumière est alors transmise à travers le guérisseur au patient. De cette manière, à la fois le guérisseur et le patient sont travaillés à l’unisson. Je sais que certains d’entre vous ont expérimenté ce phénomène mais d’autres non.

Laissez-moi vous expliquer le processus. C’est par l’intention du guérisseur que ce processus est entamé, est lancé. Le guérisseur doit bien sûr créer le contact initial. C’est dans ce contact initial que les choses, parfois, tournent mal. Le guérisseur doit avoir une claire idée de ce qu’il/elle veut faire, c’est-à-dire guérir le patient. Ceci peut, à première vue, vous sembler ridicule. « Bien sûr, » vous dîtes, « le guérisseur veut guérir le patient. » Mais si souvent, le guérisseur pense, « Et si les choses se passaient mal ? Et si je faisais quelque chose de travers ? » Vous voyez comment on peut saboter tout le processus ?

Le guérisseur doit être clair. Clair dans le sens d’avoir une intention fortement concentrée sur la guérison. C’est la chose importante. En préservant cette clarté d’intention, des miracles peuvent et doivent arriver. C’est si simple. Il n’est pas nécessaire que les problèmes psychologiques propres au guérisseur soient guéris. La guérison du patient peut se mettre en place malgré ces négativités apparentes. Voyez-vous, la psychologie du guérisseur est simplement court-circuitée dans le processus de guérison. Souvent le guérisseur peut avoir besoin de pratiquer sur lui/elle-même d’abord avant de tenter de le faire sur quiconque. Cela peut être un long processus. Mais ici l’idée est, pour le guérisseur, de se mettre en contact avec cette Lumière de la Source, guérissante. Oui, commencer par s’aimer soi-même est une très bonne idée, cependant cette découverte peut demander de parcourir une longue route. Cela semble une leçon très difficile pour beaucoup et ce n’est pas nécessaire pour que la guérison se déclenche entre le guérisseur et le patient. Comme je l’ai dit précédemment, la psychologie du guérisseur est court-circuitée dans la guérison.

Donc, le guérisseur prend contact avec la Lumière de la Source, puis, très important, est capable de sentir la Lumière alors qu’elle entre en lui/elle. Ces choses ne sont pas difficiles. Par son intention, le guérisseur peut les faciliter grandement. Alors c’est une question de foi dans le processus. Vraiment, une fois que le premier contact est fait avec l’intention juste ; le guérisseur est garanti d’obtenir des résultats. Maintenant, bien sûr, les résultats varieront d’un patient à l’autre, comme nous le savons tous. Mais si le guérisseur peut juste faire le premier pas vers la Lumière, tout est alors possible.

« Qu’en est-il d’une technique que le guérisseur potentiel pourrait utiliser pour contacter la Lumière de la Source ? »

Oui, si vous aimeriez une technique, je peux vous en fournir une : d’abord le guérisseur potentiel se prépare en émettant une idée comme celle-ci : « S’il Te plaît, fais de moi un guérisseur. Je désire guérir et être au service de l’humanité. » Cela activera aisément les chemins spirituels nécessaires à la Lumière de la Source. Le guérisseur peut le faire pendant plusieurs jours jusqu’à ce qu’il/elle se sente à l’aise à l’idée d’avoir un premier contact avec la Lumière. Le guérisseur a simplement besoin d’être confortable, de se mettre dans un état méditatif léger et de faire appel à la Lumière de la Source. Permettez à la Lumière de venir à vous comme elle le voudra, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise manière. Permettez à la Lumière de vous emplir et ressentez comme elle coule à travers vous. C’est la même sensation que vous utiliserez quand, plus tard, vous serez en train de soigner quelqu’un.

Si le guérisseur a des guides avec lesquels il/elle travaille, alors, qu’il fasse donc appel à eux pour être aidé. Faites appel à moi ou à Marie pour de l’aide. Cela, cependant n’est pas vraiment nécessaire car la Lumière de la Source est si aimante ; ayant sa propre intention de guérir. Voyez, la Lumière de la Source cherchera ceux qui font appel à elle.. Cette Lumière veut guérir et vous lui prêtez assistance en offrant votre corps et esprit dans ce processus de guérison.

Puis, quand le guérisseur commence avec un patient, il ou elle a seulement besoin d’avoir recours à la Lumière. La Lumière sait quoi faire dans toute circonstance. Le guérisseur n’a pas besoin de connaître les problèmes du patient en détail pour les aider. La Lumière fera juste les ajustements nécessaires. Le guérisseur peut ressentir des impulsions à faire différentes choses comme de placer ses mains sur un endroit particulier mais il n’y a aucune nécessité de se préoccuper des mécanismes du processus. Les modalités particulières qu’un guérisseur utilise, que ce soit du Reiki ou toute autre technique de soin par le toucher, importe peu ; la Lumière veut seulement guérir et le fera par tout mécanisme possible. De ce fait, une fois que la Lumière est entrée dans le processus de guérison, le guérisseur peut juste se détacher et jouir de ce moment spécial.

Je pourrais aussi ajouter : le guérisseur trouvera beaucoup de bénéfices à être un canal pour la Lumière. Bien sûr, le guérisseur expérimentera beaucoup de guérisons et verra aussi d’autres choses s’arranger dans sa propre vie. Un autre bénéfice à être guérisseur est d’accélérer considérablement le processus de croissance spirituelle et, dans certains cas, de réduire le nombre de vies nécessaires. Bien sûr, nombre de guérisseurs aujourd’hui sont dans leur dernière vie et d’autres en ont encore juste une ou deux à vivre, mais pour ceux qui sont nouveaux dans la guérison, les bénéfices peuvent être tout à fait considérables. Soigner peut être le chemin le plus admirable vers la Lumière.

J’espère que nous avons encouragé beaucoup d’entre vous à rejoindre les rangs des guérisseurs. Ceux qui ont des questions peuvent certainement les adresser à ce canal ou à moi, Sananda, dans le monde de l’esprit. Vos questions trouveront leur réponse.

Shel Miller

A propos de Guérison

Le présent article ne vise nullement à détourner les gens des guérisseurs. Au contraire, le malade qui comprendra bien nos explications pourra même tirer un plus grand avantage de son passage dans leur sillage. En effet, nous avons-nous même recherché leurs traitements et nous en avons tiré un plus grand bénéfice qu’à fréquenter certains médecins et d’autres thérapeutes. Mais nous avons constaté que ces rencontres ne donnaient des résultats stables que si nous y mettions du nôtre, sans quoi tout était toujours à recommencer. Et y mettre du sien revient à adopter une attitude évolutive qui comble les besoins de ses trois dimensions d’être humain : le corps, l’âme et l’Esprit. Ainsi, par nos propos, nous comptons uniquement expliquer dans quel état d’esprit il faut se présenter aux guérisseurs pour éviter toute domination autant que toute sujétion ou dépendance. Dès le départ, ce qu’il importe de savoir, c’est que tout être peut se guérir lui-même, mais que personne ne peut guérir un autre, ce qui serait de la prétention. Le guérisseur n’est qu’un facilitateur. Il se présente comme une personne qui détient des connaissances ou un niveau vibratoire plus élevé que la moyenne parce que, s’aimant davantage que les autres, il jouit d’un plus grand afflux d’énergie vitale qu’eux. Dans son traitement, par contagion, pour ainsi dire, son champ magnétique se répand à l’intérieur de la personne malade qu’il traite, créant un espace pour qu’elle puisse s’aimer davantage. Dans cette démarche, chez le malade, l’espace contracté qui causait la maladie, s’ouvre, ce qui permet à la guérison de se produire.

Lors d’un traitement thérapeutique, dans sa fonction d’assistant, un être ne peut que servir de canal de l’énergie vitale qui émane de la Conscience cosmique ou de la Source suprême, ce que certains appellent agir comme facilitateur. C’est le patient qui se guérit luimême dans la mesure où il accepte de laisser librement circuler en lui cette force vitale susceptible d’accélérer ses propres mécanismes de restauration psychique ou de réparation corporelle. Dans toutes les techniques thérapeutiques couronnées de succès, l’auxiliaire de la guérison doit s’induire dans un état où il se trouve en contact avec la force de guérison et où il entre en accord avec l’Esprit cosmique. Il dit se brancher, ce qui se produit dans la mesure où il se détache du monde extérieur et de ses attentes de résultat pour glisser dans
un état second analogue au rêve éveillé. Il est d’autant plus efficace qu’il peut renoncer à son identité (réduire son ego) et à sa volition. C’est grâce à son extrême réceptivité psychique qu’il prouve qu’il n’est pas la cause de la guérison, mais l’instrument de la Force vitale du Cosmos.

Une seconde caractéristique universelle du guérisseur, c’est son sentiment d’unité avec le sujet qu’il traite, comme s’il se fondait d’une part avec son âme et, d’autre part, avec l’Âme universelle. Expérimentalement, son unification ressemble à la fusion d‘un sujet hypnotisé avec l’environnement une fois que le sujet a renoncé à sa propre structuration complexe personnelle. C’est raccordé à son patient par ce lien commun que le guérisseur mobilise et assiste le propre mécanisme de réparation personnel de celui qu’il aide. Plus qu’on le croit, cette technique implique de l’entraînement, de la pratique et de l’expérience. Mais, outre la bonne volonté et la compétence du guérisseur, il faut rappeler un autre critère des plus importants. Tout comme le guérisseur doit être réceptif à la Lumière cosmique, le sujet traité doit l’être autant. Le guérisseur sert d’amplificateur de la lumière, il n’est pas la lumière elle-même. En tant qu’amplificateur accordé aux vibrations, il n’ajuste ni ne change les vibrations, il les canalise, partageant ce qu’il reçoit avec le sujet avec lequel il est également accordé. Le guérisseur devient un maillon entre la Source divine et le sujet, bien qu’il ne soit pas le seul. En réalité, il est dans un état de résonance entre Dieu et le sujet et c’est par résonance qu’il induit un équilibre harmonieux chez un sujet réceptif. Si le sujet n’est pas ouvert à l’influence du guérisseur, par sa réceptivité à l’Harmonie cosmique, le processus inductif ne peut pas se poursuivre et se compléter en lui. La plus grande cause d’échec, dans la guérison spirituelle, c’est le manque de réceptivité du sujet. Mais le guérisseur psychique peut aussi créer des interférences, par exemple s’il est fatigué, malade, distrait, dispersé, tendu, émotionnellement perturbé, vaniteux ou condescendant, comme s’il n’est pas en affinité avec le sujet qu’il traite.

Connaissant les principes cosmiques et les ayant longuement expérimenté, un guérisseur peut donner des traitements à distance, notamment dans un cas d’urgence ou de détresse. Mais, alors, il n’opère aucun miracle. Plutôt, il agit en accord avec les lois naturelles et les principes cosmiques. En pareil cas, au-delà du temps et de l’espace, il recourt à une visualisation scientifiquement projetée au niveau psychique. Mais cette intervention doit satisfaire à la loi de compensation cosmique, sans quoi aucun soulagement physique ou mental ne peut se produire. Pendant l’opération à distance, le sujet traité doit se mettre dans un état de méditation réceptive une quinzaine de minutes. Par son traitement à distance, le guérisseur peut alors affecter le champ électromagnétique du sujet traité, aidant la Force cosmique à restaurer en lui l’équilibre. Ce traitement provoque une action évolutive éveillant de nouveaux potentiels, autant chez le guérisseur que chez le sujet traité.

Ainsi, pour tous ceux qui cherchent sincèrement le sens de la vie et qui savent se mettre en accord avec la Source cosmique, le traitement spirituel peut combler toutes leurs espérances. L’idéal reste d’apprendre à se donner soi-même de tels traitements puisque chacun détient toutes les potentialités qu’un autre peut avoir activées et qu’il peut lui démontrer.

Previous Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :