L’accélération de notre ascension

J’ai récemment annoncé à quelques petits groupes que parmi eux certains allaient bientôt se trouver stabilisés sur des plans plus élevés. Que signifie ceci ?

Simplement que quelques êtres, disposant de plus de temps ou de conditions favorables à leur percée, se sont entièrement consacrés à celle-ci. Ils s’y sont mis avec tant de détermination, tant d’enthousiasme, que leur avancée s’est faite en démolissant d’un geste toutes les barrières, tous les obstacles. Et à présent ils sont prêts à venir travailler avec nous, à nos côtés, sur nos plans.

Devront-ils quitte la Terre pour autant ? Je vous le répète, absolument pas. C’est au contraire sur votre planète que nous avons besoin d’eux, que nous avons besoin de vous tous, chacun en son temps, comme Maîtres et instructeurs de l’humanité. Sous une apparence ordinaire, du moins pour ceux qui ne voient pas plus loin que le physique, ils auront quand même acquis des qualités spéciales, telles le don de guérir, la parole qui touche au plus profond des cœurs, la présence qui apaise les conflits.

S’il s’agit d’êtres jeunes et en bonne santé, cela passera presque inaperçu. Ce ne sera qu’au moment où, dans quelques petites années, leurs proches les verront comme faisant partie de la famille des Maîtres Ascensionnés, que cela pourra faire des remous. Entre-temps on les trouvera plus vigoureux, plus joyeux, plus compatissants, plus détendus. Mais peu se poseront des questions. Ces temps nouveaux, pour ceux qui ont cru en Maître Sananda (Jésus) ou en Bouddha par exemple, seront l’accomplissement d’une promesse, le retour du Sauveur, du Seigneur en qui ils ont toujours placé leurs espoirs. Par contre, ce que ces espoirs n’ont pas prévu est le rôle primordial que nous donnerons à nos Maîtres en incarnation.

Nous oeuvrerons avec eux ou à travers eux. Et pas seulement parce que le temps nous est compté et que nous avons la volonté ferme d’aller partout où des êtres nous attendent, c’est-à-dire, jusqu’au cœur des forêts les plus inhospitalières ou des montagnes glacées. Non, notre intention est de donner à ceux qui ont un rôle majeur dans les événements présents et à venir l’occasion de montrer Qui ils sont, pour que toute la Terre sache ce qu’ils ont fait et leur accorde l’amour et le respect qu’ils méritent.

Chacun de vous doit dire « oui » à cette mission, si en conscience il l’accepte. Dites-le maintenant, en votre cœur, et nous le saurons. Ceci accélérera la régénération de vos cellules, de tout votre être, à un point que vous ne soupçonnez pas. C’est tentant, il est vrai. Mais n’oubliez pas les responsabilités qui seront inhérentes à cette mutation. Maintenant, supposez qu’un vieux monsieur de plus de 70 ans, un peu sourd et mal voyant, la démarche hésitante, souffrant de bronchite chronique, obtienne ainsi la régénération de tout son corps. Souvenez-vous qu’en vivant dans l’amour inconditionnel, en renonçant à juger les autres et à vous juger, en pardonnant le passé et en ouvrant la porte à la transformation, vous êtes en train de modifier votre ADN, de rebrancher les 10 brins qui vous manquaient et d’augmenter vos vibrations. Donc, vous perdez cette densité et votre plan actuel, voyez-vous ?

Pour en revenir au monsieur âgé, il surgit un beau jour, jeune et en pleine forme comme un être de 30/35 ans. Plus de problèmes de vue, d’oreille, de bronchite. Il court comme un lapin et n’est jamais fatigué. Comment réagira son entourage ?

J’aimerais bien que vous me le disiez car mi, en dépit de la sagesse acquise au cours de plusieurs millénaires, je n’en sais rien. Et mes Frères de Lumière n’en savent pas plus que moi. Les émotions et les réactions des humains sur la Terre restent toujours un mystère pour nous. Et si cet être totalement régénéré était, par exemple, la belle-mère avec qui tu ne t’entends pas très bien, de qui tu es un peu jalouse, ma fille ? Quelles émotions éveillerait en toi le fait de la voir plus jeune et plus fraîche que toi-même ? Et s’il s’agissait de l’oncle qui vous mettait mal à l’aise, avec son sourire que vous trouviez condescendant alors qu’il n’était qu’indulgent ? Ou bien de la cousine que vous estimiez un peu bête parce qu’elle parlait peu et donnait l’impression d e n’avoir d’opinions sur rien ni personne ?

Autrefois, les foules auraient brûlés ces êtres pour sorcellerie, mais en ce siècle, cela est moins probable. Alors ? Comment croyez-vous que vous réagiriez ?

Un des scénarios les plus plausible s est que la « science » s’en emparerait et commencerait à leur faire des prélèvements de ceci et de cela, pour les analyser, les soumettre à des expériences traumatisantes, même pour des Maitres, et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien à disséquer. Vous avez vu des films où de tels traitements étaient infligés à des extraterrestres. Vous êtes-vous demandé si ce n’était pas pure fiction ? Ou peut-être, chez certains peuples dits « primitifs », on les prendrait pour des saints, voire des dieux, et on leur vouerait un culte aussi fervent que dérangeant, les empêchant d’accomplir leur mission.

Devant toutes ces inconnues, et pour ne pas exposer nos chers Frères et Sœurs à des situations inconfortable sou dangereuse s, je crois que le mieux sera de les maintenir à l’écart des curiosités malsaines et des réactions extrêmes. Du moins jusqu’à ce que l’humanité, dans son ensemble, se soit assagie un peu plus et que leur sécurité soit garantie.

Les familles, les proches qui les aiment vraiment, seront sans doute d’accord. Elles qui font tout et forcent le gouvernement, le corps médical, les pompiers et les secouristes à veiller à ce que leurs aînés soient maintenus en vie envers et contre tout, seront sans doute soulagées de les savoir protégés, à l’abri des curiosités morbides qui pourraient leur nuire. Et la « science » comprendra-t-elle qu’il n’y a rien à trouver dans ces corps physiques qui explique leur mutation, qu’il s’agit des vibrations élevées de l’amour inconditionnel qui peuvent TOUT transformer, tout transmuter ? Ce changement de point de vue de toute l’humanité est entre vos mains, très chers enfants. Plus vous rendrez grâce à ce qui est et à ce qui n’est pas, plus vous apaiserez les mémoires et les énergies du passé et plus vous contribuerez à l’avènement d’un futur d’harmonie pour tous.

Qu’il en soit ainsi.

Extrait de Le Temps des Maîtres – transmis par Marlice d’Allance 2012–recopié par Francesca aux Editions HELIOS –

http://francesca1.unblog.fr/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :