Sa mission de vie en 20 mn


Comment découvrir le but réel de votre vie ? Je ne parle pas de votre travail, de vos responsabilités quotidiennes, ni même de vos buts à long terme. Je parle de la vraie raison pour laquelle vous êtes ici – la raison même de votre existence.

Vous êtes peut-être une personne plutôt nihiliste qui pense n’avoir aucun but et que la vie n’a aucune signification. Peu importe. Penser que vous n’avez pas de but ne vous empêchera pas de le découvrir, de la même manière que ne pas croire à la gravité ne vous empêchera pas de trébucher et tomber. Ne pas y croire fera que cela prendra plus de temps, si vous êtes donc l’une de ces personnes, changez simplement le chiffre de 20 [minutes] dans le titre de cet article pour 40 (ou 60 si vous êtes vraiment entêté). Il est plus que probable que si vous pensez ne pas avoir de but, vous ne croirez donc pas ce que je dis, mais quel risque y-a-t-il malgré tout à investir une heure de votre vie au cas où ?

Voici une histoire de Bruce Lee comme introduction à ce petit exercice. Un amateur d’arts martiaux lui demanda à Bruce de lui enseigner tout ce qu’il savait sur les arts martiaux. Bruce lui tendit deux tasses, toutes deux remplies d’eau.  »la première tasse », lui dit Bruce,  » représente toute vos connaissances sur les arts martiaux. L’autre tasse représente toute mes connaissances dans les arts martiaux. Si vous voulez remplir votre tasse avec mes connaissances, vous devez d’abord vider la tasse de vos connaissances ».

Si vous voulez découvrir votre but réel dans la vie, vous devez d’abord vider votre esprit de tous les faux buts qu’on vous a enseigné (y compris l’idée que vous pouvez n’avoir aucun but).

Comment donc découvrir votre but dans la vie ? Alors qu’il existe de nombreuses manières de le faire, assez compliquées pour certaines, en voici une des plus simples que tout le monde peut faire. Plus vous êtes ouvert à ce processus, et plus vous vous attendez à ce qu’il fonctionne, plus vite il marchera pour vous. Sans ouverture ou en doutant ou en pensant que c’est complètement idiot et une perte monumentale de temps empêcheront une réussite tant que vous vous bloquerez là-dessus – je le répète, il faudra juste plus de temps pour que cela vienne.

Voici ce qu’il faut faire :

1. Prenez une feuille de papier ou ouvrez un traitement de texte (je préfère cette dernière formule parce que c’est plus rapide) [je préconise plutôt d’écrire à la main, c’est plus personnalisé et engage plus]

2. Écrivez en haut,  »Quel est le vrai but de ma vie ? »

3. Écrivez la réponse (n’importe laquelle) qui vous vient à l’esprit. Pas besoin de faire une phrase complète. Quelques mots suffisent.

4. Répétez l’étape 3 jusqu’à ce que vous ayez écrit une réponse qui vous fasse pleurer. Cette réponse est votre but.

C’est tout. Peu importe que vous soyez un avocat, un ingénieur ou un culturiste. Pour certains cet exercice sera parfaitement sensé. Pour d’autres cela semblera totalement stupide. Il faut habituellement 15 à 20 minutes pour vider le fouillis de sa tête et le conditionnement social sur ce que vous pensez être votre but dans la vie. Les réponses fausses viendront du mental et de votre mémoire. Mais quand la bonne réponse surgira à la fin, elle semblera provenir entièrement d’une source différente. Pour ceux très ancrés dans une vie avec une faible conscience d’eux-mêmes, il faudra beaucoup plus de temps pour éliminer les mauvaises réponses, peut-être plus d’une heure. Mais si vous persistez, après 100 ou 200 ou même 500 réponses, celle qui fera surgir une émotion, celle qui va vous révéler sera la bonne. Si vous n’avez jamais fait cet exercice, il pourra vous sembler idiot. Laissez-le vous paraître idiot, et faites-le quand même.

Durant ce processus, certaines réponses se ressembleront beaucoup. Vous pouvez refaire une liste des réponses précédentes. Puis vous pourrez les mettre de côté pour prendre une nouvelle voie et trouver dix ou vingt autres réponses sur un autre thème. Et c’est bien. Vous pouvez faire une liste de toutes les réponses qui vous passent par la tête du moment que vous continuez à écrire.

À un certain moment de l’exercice (habituellement après environ 50 à 100 réponses) il est possible que vous vouliez arrêter en vous sentant incapable d’en trouver de nouvelles. Vous sentirez le besoin de vous lever et de trouver une excuse pour faire autre chose. C’est normal. Dépassez cette résistance et continuez à écrire. Le sentiment de résistance passera finalement.

Il est également possible de découvrir quelques réponses qui semblent entraîner une mini-poussée d’émotion, mais qui ne vous font pas vraiment pleurer – vous êtes un peu à côté de la question. Soulignez ces réponses au fur et à mesure, afin de pouvoir y revenir pour trouver de nouvelles voies. Chacune reflète un élément de votre but, mais elles sont incomplètes individuellement. Quand vous commencez à obtenir ce genre de réponses, cela veut juste dire que vous approchez du but. Continuez.

Il est important de faire ceci tout seul et sans être interrompu. Si vous êtes du genre nihiliste, sentez-vous libre de démarrer avec la réponse,  »Je n’ai pas de but, » ou  »la vie n’a pas de sens », et partez de là. En persévérant, vous obtiendrez toujours quelque chose.

Quand j’ai fait cet exercice, il m’a fallu environ 25 minutes et j’ai atteint ma réponse finale à l’étape 106. Des éléments partiels de réponse (des mini-poussées) sont apparus aux étapes 17, 39 et 53, et ensuite le plus gros s’est mis en place et s’est affiné avec les étapes 100 à 106. J’ai ressenti de la résistance (je voulais me lever et faire autre chose, m’attendant à échouer, me sentant très impatiente et même irritée) autour des étapes 55 à 60. À l’étape 80, j’ai fait une pause de 2 minutes en fermant les yeux, en me relaxant, nettoyant mon esprit et pour me concentrer sur l’intention d’une réponse – cela a été bénéfique car les réponses après cette pause ont commencé à être beaucoup plus claires.

Voici ce que fut ma réponse finale : vivre en conscience et avec courage, m’aligner sur l’amour et la compassion, éveiller les esprits et quitter ce monde en paix.

Quand on trouve sa réponse unique à la question du pourquoi de sa présence ici-bas, on sent une profonde résonance intérieure. Les mots sembleront avoir une énergie spéciale, et vous sentirez cette énergie à chaque fois que vous les relirez.

Découvrir son but est la partie facile. La partie difficile est de le conserver quotidiennement et de travailler sur soi jusqu’à devenir ce but.

Si vous êtes enclin à vous demander pourquoi ce petit procédé fonctionne, mettez cette question de côté après avoir abouti. Vous aurez probablement ensuite votre réponse sur le pourquoi de ce fonctionnement. Il est probable qu’en demandant à 10 personnes différentes pourquoi ça fonctionne (pour ceux qui l’ont réalisé avec succès), vous obtiendrez 10 réponses différentes, toutes passant par le filtre de leur système de croyances personnel, et chacune contiendra le propre reflet de sa vérité.

Évidemment ce procédé ne marchera pas si vous arrêtez avant une convergence des réponses. J’estimerai que 80 à 90 % des gens achèvent cette convergence en moins d’une heure. Si vous êtes vraiment coincé par vos croyances et résistant au procédé, il vous faudra peut-être 5 séances et 3 heures, mais je soupçonne que de telles personnes arrêteront tout simplement très tôt (dans les 15 premières minutes) ou ne tenteront rien du tout. Mais si vous êtes attiré par la lecture de ce blog (et n’avez pas envie de le bannir tout de suite de votre vie), je doute que vous fassiez partie de ce groupe.

Traduction originale par Hélios
http://www.rentrer.fr/archives/2013/03/12/26617409.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :